Comment apprendre à danser le Sirtaki ?

Le Sirtaki est sans doute l’une des danses les plus connues au monde. Toujours associée à la Grèce, d’où cette danse est originaire, elle est censée représenter la façon de vivre grecque, c’est-à-dire en profitant pleinement de chaque jour. C’est une danse très facile à apprendre et à danser, elle a même été inventée pour ne pas être trop physiquement exigeante.

D’où vient le Sirtaki ?

Alors que l’on a souvent l’image du Sirtaki comme étant une danse populaire et folklorique dont l’histoire remonte probablement à plusieurs siècles, il n’en est absolument rien. La danse du Sirtaki a seulement 55 ans et elle a été rendue célèbre par la scène finale du film Zorba le Grec de Michael Cacoyannis avec Anthony Quinn et Alan Bates. Le film est tiré du roman du très célèbre auteur crétois Nikos Kazantzakis.

Cependant, la danse du Sirtaki n’a pas été inventée pour les besoins du film spécifiquement, mais en 1964 par Jean Vassillis (qui se faisait appeler Jacques Suissa). Lors d’une folle nuit au Festival de Cannes, Eddie Barclay lui-même et Jean Vassillis baptisèrent cette danse qu’ils avaient exécutée toute la nuit en hommage à la soirée où ils étaient, la nuit du sirtaki. Après le succès du film Zorba le Grec, Jean Vassillis devint « Monsieur Sirtaki » et l’enseigna à toutes les célébrités.

Dans le film Zorba le Grec, la scène finale voit les deux personnages principaux exécuter quelques pas de Sirtaki sur une musique qui deviendra rapidement mondialement célèbre. À l’origine, les deux acteurs devaient réaliser une danse traditionnelle beaucoup plus ancienne, mais une blessure d’Anthony Quinn l’empêchait. Résultat, le chorégraphe Giorgos Provas proposa le Sirtaki, une danse facile à réaliser et qui emprunter aux danses traditionnelles grecques.

Comment danser le Sirtaki ?

Le mot Sirtaki est un diminutif du mot grec syrtos qui désigne un groupe de danses traditionnelles généralement opposées au pidikhtos. Celui-ci intègre des danses plus rapides et énergiques avec beaucoup de sauts. Néanmoins, le Sirtaki intègre presque autant de syrtos lent que de pidikhtos rapide. C’est donc une danse facile à apprendre et à reproduire, mais tout de même énergique.

Le Sirtaki se reconnaît notamment grâce à sa variation de tempo tout au long de la danse. Au début, le tempo est de 4/4 et les pas de danse sont lents et près du sol. Le tempo passe ensuite à 2/4 et les pas s’accélèrent et deviennent plus légers et plus sautés. Ce changement de rythme rend la danse très satisfaisante puisque le tempo lent permet de l’apprendre facilement, puis le tempo rapide de prendre un plaisir énergique aussitôt.

Généralement, le Sirtaki se danse en ligne et à plusieurs. Chaque danseur pose ses mains sur les épaules des voisins et ils dansent tous ensemble avec leurs jambes. Il est également possible de danser le Sirtaki en cercle ouvert, mais la danse en ligne est la plus courante, notamment parce qu’elle permet d’intégrer les spectateurs à la démonstration.

Pourquoi apprendre à danser le Sirtaki ?

Le Sirtaki n’est pas une très ancienne danse, pourtant, elle semble déjà porter en elle tout ce qui fait l’essence et le charme de la Grèce et de la culture grecque. Ce mélange de lenteur et d’énergie débordante prête à exploser, tous ceux qui ont eu la chance de passer un peu de temps en compagnie de Grecs savent comme il leur ressemble.

Cet esprit grec, vous pouvez le trouver dans le film Zorba le Grec et dans le livre de Kazantzakis. Ensuite, vous pouvez le vivre simplement avec quelques pas de Sirtaki après un bon repas dans la fraîcheur de la nuit et un verre d’ouzo. Cet esprit grec, c’est avoir conscience que la vie est courte et d’y trouver une bonne raison de faire la fête.

Ce que le Sirtaki est censé vous enseigner, si l’on en croit les Grecs qui l’aiment, ce sont les préceptes de base de l’esprit grec, à savoir : être une bonne personne prête à sacrifier son temps pour ses amis et sa famille et être capable de rire et de s’amuser en oubliant les tabous et les barrières sociales. Un beau programme pour les amoureux de la Grèce.

Le Sirtaki est-il une danse de touristes ?

Le Sirtaki n’étant pas vraiment une danse traditionnelle et folklorique, elle est souvent qualifiée d’attraction touristique par les mauvaises langues. À les croire, le Sirtaki n’est dansé que par les voyageurs paresseux dans les grands hôtels construits pour eux au bord des plus belles plages de Grèce. Heureusement, ce n’est pas vrai.

Effectivement, en Grèce, les jeunes Grecs s’intéressent assez peu à cette danse qu’ils trouvent vieillotte et on trouvera des démonstrations de Sirtaki principalement dans les lieux touristiques. Néanmoins, cela ne veut pas dire que les Grecs méprisent et rejettent en bloc ce morceau de leur culture récente.

Au contraire, le Sirtaki est énormément dansé à travers le monde par la diaspora grecque. Beaucoup de Grecs ont quitté leur pays dans les années 70 pour fuir la dictature des colonels. Pour emporter l’esprit grec avec eux et le faire survivre à des milliers de kilomètres de leur terre natale, ils dansent le Sirtaki à chaque occasion festive, notamment les mariages.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*