Johnny Clegg, le zoulou blanc est mort après 42 ans de carrière

Johnny Clegg, le célèbre chanteur surnommé le zoulou blanc, est décédé le mardi 16 juillet 2019 d’un cancer du pancréas, contre lequel il luttait depuis plusieurs années. Engagé contre l’apartheid tout au long de sa carrière, l’artiste laisse derrière lui des millions de fans endeuillés.

Johnny Clegg, un artiste engagé pour la tolérance

Johnny Clegg, le chanteur britannique qui avait choisi l’Afrique du Sud pour terre d’accueil, s’est engagé toute sa vie pour la lutte contre les inégalités, et plus particulièrement contre l’apartheid, une politique ségrégationniste visant à séparer la population noire de la population blanche sud-africaine. Johnny Clegg a connu un succès mondial grâce à son titre Asimbonanga. Chantée en anglais et en langue zouloue, la chanson dont le titre signifie « Nous ne l’avons pas vu » est dédiée à Nelson Mandela, figure de la lutte contre l’apartheid emprisonné pendant 27 ans et prix Nobel de la paix. D’ailleurs, il le rencontrera en 1997 lors d’un concert en Allemagne.

Preuve de son soutien au peuple noir d’Afrique du Sud, Johnny Clegg avait choisi le style Mbaqanga, une musique traditionnelle sud-africaine, pour interpréter ses chansons. D’ailleurs, il était généralement entouré du groupe Savuka, qui l’accompagnait lors de ses représentations.

Une dernière tournée, un adieu touchant à son public

Se sachant victime d’un cancer du pancréas, Johnny Clegg s’était lancé dès l’année 2017 dans une grande tournée mondiale d’adieu. Lors du Final Journey World Tour, le zoulou blanc a tiré sa révérence devant des millions de fans, aux quatre coins de globe. Cette tournée d’adieu a mis fin à plus de 40 ans d’une carrière jalonnée par d’immenses succès musicaux. Si Asimbonanga est le titre phare de Johnny Clegg, nous pouvons également citer Great Heart, un hymne à l’amour pour le continent africain, ainsi que Dela ou Scatterlings of Africa. D’ailleurs, bon nombre des titres du zoulou blanc sont utilisés dans des bandes originales, notamment celles des films Rain Man ou George de la Jungle.

En 1997, le zoulou blanc rencontre Nelson Mandela

Asimbonanga, la chanson la plus connue de Johnny Clegg rend hommage à Nelson Mandela. En 1997, lors d’un concert à Francfort, le prix Nobel de la paix s’invite sur scène, à la plus grande surprise de l’artiste qui n’était pas au courant de sa venue. Ce moment touchant (dont la vidéo est disponible sur YouTube) marquera à jamais la carrière du zoulou blanc.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*